Gymnastique Masculine


La gymnastique artistique masculine (GAM) à l’AGK

 

La gymnastique artistique est une discipline sportive consistant à enchaîner des mouvements acrobatiques sur des agrès.

 

Pour les garçons,

Sol, Cheval d’arçons, Anneaux, Saut de cheval, Barres parallèles, Barre fixe

 

LE SOL

 

L’exercice au sol se pratique sur un praticable qui fait 12 x 12 mètres avec un bord de sécurité additionnel d’un mètre. le mouvement au sol doit durer entre 50 et 70 secondes et contrairement à la gymnastique artistique féminine, il n’y a pas de musique. Le mouvement au sol doit inclure des enchaînements acrobatiques, des éléments de souplesse, de force et d’équilibre.

 

LES ARÇONS

 

Le cheval d’arçons se situe à 150 cm du sol et mesure 160 cm de long. La distance entre les arçons est réglable en fonction de chaque gymnaste et peut varier de 40 à 45 cm. Le cheval d’arçon est revêtu de cuir et les arçons sont en bois vernis. Le mouvement consiste à enchaîner sans interruption des mouvements circulaires avec les jambes écartées et jointes et des mouvements appelés « ciseaux », le tout en appui sur les mains et en utilisant toute la longueur du cheval. Pour les gymnastes plus jeunes, un cheval d’arçons d’entraînement appelé « champignons » peut être utilisé.

 

 

LES ANNEAUX

Les anneaux sont pendus à 275 cm du sol à partir d’une armature en acier et la distance entre les deux anneaux est de 50 cm. Le diamètre des anneaux est de 18 cm et sont faits de bois vernis. Le mouvement aux anneaux est un mélange d’éléments de force tels que des planches et des croix de fer qui doivent être maintenue au moins deux secondes, alterné avec des soleils et des balancés. Les anneaux ne doivent pas balancer pendant le mouvement du gymnaste ce qui représente la plus grosse difficulté.

 

LE SAUT DE CHEVAL

 

Le saut de cheval comprend une piste de course de 25 mètres, un tremplin et une table de saut située à 1 mètre 20 de hauteur. Après une course d’un maximum de 25 mètres, le gymnaste prend son impulsion sur le tremplin, pose les deux mains sur la table de saut puis s’envole dans les airs pour réaliser une figure acrobatique. La clef d’un saut réussi est la hauteur à laquelle est réalisée l’acrobatie et la réception qui doit être pilée, c’est à dire sans pas ou déséquilibre. Les gymnastes doivent effectuer deux sauts. La moyenne des deux notes permet d’obtenir la note finale.

 

 

 

LES BARRES PARALLÈLES

Les deux barres sont placées à une hauteur de 275 cm du sol et mesure 350 cm de long. La distance entre les deux barres varie de 42 à 52 cm, elle est réglable en fonction du gabarit de chaque gymnaste. Les barres sont faites de bois vernis et reposent sur un cadre d’acier. L’enchaînement aux barres parallèles est une combinaison de balancés au dessus et en dessous des barres et d’exercice de force tel que des équilibres en forces et des équerres. Lors de compétition de haut niveau, on peut aussi voir des mouvements spectaculaires tels qu’un double salto entre les deux barres. Le mouvement se termine par un sortie effectuée en bout de barres ou sur le côté.

 

LA BARRE FIXE

 

La barre fixe et l’armature sont toutes deux faites d’acier. La barre mesure 240 cm et son diamètre est de 28 mm. Elle est placée à environ 275 cm du sol. Elle est maintenue fixe grâce à l’utilisation de câbles tendus. un enchaînement contient des grands tours (soleils) autour de la barre, des lâchers de barre, des tours au dessus de la barre, et une sortie souvent très acrobatique et spectaculaire. Contrairement aux barres asymétriques chez les filles, le gymnaste n’a pas d’entrée à faire et son entraîneur peut le porter afin de l’aider à monter sur la barre pour débuter son mouvement. L’entraîneur n’a toutefois pas le droit d’intervenir pendant le mouvement du gymnaste mais peut se placer sous la barre lors des lâchers de barres pour amortir la chute.

 

 

En fonction de l’âge et des capacités de chacun, il existe plusieurs niveaux de compétition :

  • La Division Régionale (3 compétitions dans l’année, avec classement individuel et en équipe)
  • La Division Inter-Régionale (correspond au territoire géographique du Grand Ouest, jusqu’à 3 compétitions par équipe et 3 compétitions individuelles)
  • La compétition à finalité nationale (jusqu’à 4 compétitions en équipe et 4 compétitions en individuel)